11 janvier 2011

Retrospective : La grève des scénaristes


                           greve_scenaristes                                                         

Suite à mon article sur le problème qu’ont les séries aujourd’hui j’ai décidé de reprendre un peu plus en détail un point de ce dernier, la grève des scénaristes de 2007/2008 dont j’ai émis l’hypothèse qu’elle pourrait être une des causes des problèmes d’aujourd’hui. 

Le Mercredi 31 octobre 2007 des négociations entre la Writer's Guild of America, syndicat des scénaristes américains, et les studios de télé et de cinéma, ont été entreprises sur les termes de leurs futur contrats. Mais les négociations ont pris un coup de froid à cause d'un désaccord sur la redistribution des revenus générés par la vente des DVD et VOD (diffusion sur Internet).

Le 5 novembre 2007 les scénaristes arrêtèrent de travailler et la grève commença officiellement. Ce n'est pas la première fois que cela ce produit, puisqu’en 1988 les scénaristes  ont également fait grève, bloquant les productions pendant 22 semaines, entraînant un manque à gagner de 500 millions de dollars pour le cinéma et la télévision.                                                                                                                                                  

Revenons maintenant en cette année 2007 où une nouvelle grève se prépare, après des négociations sur le fil le dimanche 4 novembre, c'est à dire juste avant la grève (commencée à 0H01).                                                     

La grosse question est : qui va en souffrir ? le cinéma ? les Séries TV ?

Les deux, mais pas seulement, les talk-shows et autres émissions à scénarii aussi, c’est d'ailleurs ces derniers qui en souffrirons en premier sachant que les sketchs et tirades des présentateurs sont écrit par des scénaristes, de plus leur émissions ne sont pas enregistrées à l'avance. Maintenant concernant les Séries télé, l'impact ne sera pas visible de suite car les studios ont encore quelques épisodes tournés en stock, le problème surviendra plus tard, et nous l'avons bien vu ! dès décembre des séries avaient déjà épuisées leurs stocks d'épisodes, d'autres ont vu leur diffusion remaniée, comme Prison Break, série phare de la FOX qui s'est arrêtée en novembre à l'épisode 8 pour ensuite revenir le 14 janvier pour les quelques épisodes restant, mais à l'origine la série devait s'arrêter à l'épisode 13 en décembre pour ensuite reprendre 4 mois plus tard.

Autres exemples, pour Heroes et Pushing daisies leurs saisons respectives ont du être raccourcies, 11 épisodes pour Heroes saison 2 avec une fin modifiée, et 9 pour Pushing Daisies mais le producteur exécutif Bryan Fuller a confirmé avoir conclu une partie de l'intrigue de la saison. Mais ce n'est pas le pire, pour la série 24 sa saison 7 a carrément été annulée cette année là et ne reprendra qu'en janvier 2009.

Bref comme vous l'avait compris c'est un bon gros bordel, d'autant plus que beaucoup d'acteurs soutiennent l’action des scènaristes et rejoignent le piquet de grève, il y a notamment les Desperates Housiwes, David Duchovny, les actrices de Grey's anatomy et bien d'autres...

Nous sommes maintenant début décembre et des négociations reprennent entre la WGA et les producteurs, mais après 8 journées les négociations s'arrêtent, les 2 parties s'accusant mutuellement de saboter les négociations.

Après échecs de plusieurs négociations la grève continue, en décembre la plupart les productions ont du stopper la diffusion de leurs séries pour en avoir en stock pour 2008, mais ce n’est pas le cas de toutes.. et notamment les sitcoms (Big Bang Theory, How I Met Your Mother, Two And A Half Men) qui, par manque de script, ont dû stopper leurs productions, les épisodes étaient tous diffusés et achevant donc leurs retransmissions TV en décembre.

C’est d’ailleurs durant ce mois de décembre que le conflit, opposant les 2 camps, s’intensifie, La WGA porte plainte auprès du Conseil national des relations du Travail américain contre l'Alliance of Motion Picture and Television Producers. Les scénaristes reprochent aux producteurs leur mauvaise foi quant aux négociations. Dans le même temps, les scénaristes sont accusés d'être de piètres négociateurs. Quelques jours plus tard la WGA demande à négocier individuellement avec chaque studio.. Demande qui a peu de chance d’aboutir.

Revenons maintenant à nos chères séries, alors que les chaînes ont de moins en moins d’épisodes en stock elles font appel au câble pour combler le manque de séries, CBS décide donc de passer la série phare de Showtime Dexter, quant à NBC elle décide de diffuser Monk ainsi que Psych toute deux arrivées de USA Network.

L’ombre d’une crise économique planait sur les studios, comme ce fut le cas en 1988. L’industrie hollywoodienne étant totalement paralysée des mesures doivent être prises, ainsi le 14 janvier ABC décide de renvoyer 30 de ses scénaristes et producteurs, d’autres suivront après ça…

12 semaines de grève sont passées et nous ne voyons toujours pas le bout arriver. Pourtant le 22 janvier 2008 des négociations vont reprendre, les premières depuis début décembre. Quelques jours après un premier accord entre la WGA et un studio de production est trouvé,  Lionsgate, société de production de la série Weeds pour Showtime et de Mad Men pour AMC, a signé un accord intérimaire avec la Writers Guild of America, syndicat des scénaristes. La production des deux séries peut donc reprendre...
Et là tout s’accélère, début février une rumeur rapporte que la Writers Guild of America, et le syndicat des producteurs se seraient mis d'accord sur une tentative d'accord et de contrat.
Le week end du 9 et 10 février un accord est finalement signé, et les scénaristes reprendront le travail dans la semaine. Mais tous les scénaristes ne sont pas forcément d’accord avec les termes du nouveau contrat, et se donnent 48H pour voter.

Mardi 12 février le vote est enfin fini, l’accord est approuvé par les scénaristes à auteur de 92,5%.

Le conflit qui aura duré 14 semaines a entraîné une perte de 2 milliards de dollars. Un autre dommage plus dur à évaluer, concerne les conséquences qu’aura la grève sur le public et sur les networks. La chute des audiences et la dépendance des scénaristes ont fait réfléchir les networks et entraîneront un changement dans leurs grilles des programmes. Elles s’axeront vers une diffusion plus important d’émissions de télé-réalité.

On peut donc se demander si ces changements ne mettent pas en cause les problèmes de créativité et si les networks ne préfèrent pas diffuser une télé réalité plutôt que de prendre un risque de diffuser une série, le coût d’un réality show étant moins important qu’une série. 

 

Posté par HisoProd à 16:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Retrospective : La grève des scénaristes

Poster un commentaire