19 février 2011

Texas Forever

 

Image_1La semaine dernière a été un petit.... Nan, un grand tournant dans le monde des séries TV. Je parle bien sûr de la fin de Friday Night Lights après 5 saisons de la vie à Dillon au Texas.

Je pourrais dire que c’est bien dommage que la série s’arrête mais qu’une autre va peut être la remplacer donc ce n’est pas si triste que ça, la vie continue. Sauf que non, ça ne marche pas comme ça, pas avec cette série. Parce que, je vais peut être passer pour une fille, j’ai chialé devant cette série, et plusieurs fois, et d’autant plus à la fin. C’est simple (comme je l’avais dit ici) les émotions que fait passer cette série sont indescriptibles.

Ce qui est regrettable c’est que la série est assez méconnue, en France et probablement aux Etats Unis également. Il faut dire qu’elle n’a jamais fait d’audiences époustouflantes, au contraire. La série a faillit être annulée après les saisons 1 et 2, c’est son passage sur une chaîne payante qui lui a sauvé la vie (merci Direct TV). Pourtant depuis son premier épisode elle a toujours été un succès critique «If the season is anything like the pilot, this new drama about high school football could be great — and not just television great, but great in the way of a poem or painting.» (Virginia Heffernan pour le New York Times).

Parce que n’ayons pas peur des mots, Friday Night Lights en plus d’être une série est un véritable miroir de la vie, la vraie, sans cliché. On est loin du teen show banal, des relations clichés, etc.. On se retrouve dans une sorte de paradigme de notre réalité propre. Tout, absolument tout est traité avec un grand réalisme, on se croirait face à un documentaire tourné pendant 5 ans sur une petite ville du Texas. C’est presque le cas tant la réalisation (parfaite) s’y rapporte. 

Vous l’avez compris, cette série me transporte. C’est con hein de ressentir ça pour une simple série, mais c’est ça la force de celle ci.

C’est marrant parce que la fin de FNL ne va pas toucher grand monde et ne va certainement pas changer la donne dans les teen shows ou les dramas comme a pu le faire Friends ou plus récemment et dans une moindre mesure Lost. Parce que soyons clair Friends était suivie par 30 millions de personnes aux Etats Unis. Forcément ça a eu un impact sur ce qu’allait être les sitcoms après ça. Finis les comédies centrées autour d’une famille, maintenant ce qui marche c’est les péripéties d’un groupe d’amis. Idem pour Lost qui a amené des séries comme Flashforward et The Event mais ces dernières n’ont pas eu le succès, ni critique, ni public de leur grande soeur. Il faut dire que pousser le mystère trop loin n’est pas vraiment une chose à faire. Tout ça pour dire que FNL ne changera pas la face des séries de son genre comme a pu le faire The OC par exemple. C’est navrant quand on y pense, voir des séries de cette qualité disparaître faute d’audiences convenables pendant que d’autres continuent tranquillement leur chemin. Cette suprématie des audiences est vraiment dommageable dans le sens ou certaines séries ne sont pas reconnues par les network pour leurs qualités mais pour leur rentabilité. Mais ça c’est un autre débat.

 

 

Texas Forever.

 

Posté par HisoProd à 22:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Texas Forever

Poster un commentaire